Bollaert-Delelis


C'est dans les années 1930 que la puissante Compagnie des mines de Lens décide de doter le club de football de la ville d'un stade digne de ce nom. Pour cela, ils utilisent des terrains en friches entre deux fosses. La fin des travaux intervient en 1932 et le stade prend le nom de Félix-Bollaert en 1936, suite à la mort de celui-ci, alors directeur de la Compagnie des mines.

Dans les années 1950

Dans un premier temps, le stade est de forme ovale et il se dote d'éclairages en 1954 pour pouvoir jouer des matchs nocturnes. Dans un second temps, le stade devient carré, l'un des plus modernes en France. Il accueille même la coupe UEFA pour la première fois en 1977 ainsi que deux matchs du Championnat d'Europe des Nations en 1984. Sa capacité est alors de 50 000 places, soit le stade le plus grand de France.

Le record du plus grand nombre de spectateurs pour une recontre de première division est alors battu avec 48 912 personnes pour le match opposant Lens à Marseille.

La Coupe du monde 1998

En 1998, la France accueille pour la première fois de son histoire la Coupe du monde de la FIFA. Le stade Bollaert doit alors moderniser ses installations : vestiaires, loges, sécurité, etc. La dernière tribune debout, la Marek, est remplacée par des places assises au désespoir des plus fervants supporters du Racing et la capacité du stade passe alors de 50 000 places à 41 233 en 2004.


Depuis les années 2000

En 2007, la France accueille la Coupe du monde de Rugby. On décide de l'installation d'écrans géants.

En septembre 2012, la ville décide de changer le nom du stade, en hommage à André Delelis, maire de Lens disparu quelques semaines auparavant. Le stade s'appelle donc désormais Bollaert-Delelis.

Le stade bénéficie une nouvelle fois de travaux de rénovation en 2014, afin d'être prêt à accueillir certains matchs de l'Euro 2016. Agrandissement de la tribune Marek-Xercès et toit plus grand notamment. Sa capacité passe à 38 000 places. À noter que pour la saison 2018/2019, la tribune debout est de retour à Lens, dans le cadre d'une expérimentation de la LFP.

Aujourd'hui, le stade Bollaert est un stade dit à "l'anglaise" disposant de quatre tribunes séparées :

  • La Trannin
  • La Marek, Xercès au dessus
  • La Delacourt
  • La Lepagnot